HomeMédiasIndustrie pharmaceutique en Algérie: L’UNOP appelle à la levée des contraintes bureaucratiques

Industrie pharmaceutique en Algérie: L’UNOP appelle à la levée des contraintes bureaucratiques

Le coût en médicaments impliquant, à la fois, la production et l’importation représente plus de 4 milliards de dollars, a indiqué, hier, le président de l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP), Abdelwahid Kerrar, lors d’une conférence de presse animée à Alger. Ainsi, prenant pour référence l’Institut mondial de la santé (IMS), le représentant de l’UNOP ajoute : « Ce chiffre sera, selon l’IMS, revu à la hausse pour atteindre 5,7 milliards de dollars en 2018. »

Etayant ses propos, Kerrar souligne que le taux de production du médicament algérien est de 43%, tandis que les quantités importées varient entre 50 et 60% pour un taux de croissance de 12%. Sous le thème « La production nationale de produits pharmaceutiques, entre les besoins d’un marché grandissant et une crise qui menace », le président de l’UNOP a brossé un tableau peu reluisant de la situation, soulignant les contraintes auxquelles sont confrontés les industriels en Algérie. Evoquant la diminution des ressources de l’Etat, Kerrar estime que les restrictions budgétaires, le taux de change du dinar « étranglent davantage les investisseurs algériens » dans ce domaine. Souhaitant la mise en œuvre des plans établis pour booster la production pharmaceutique, Kerrar considère que la conjoncture économique est plus que « favorable » pour promouvoir cette industrie. A cet effet, il a noté l’urgence de « faciliter » l’exportation de la production nationale dans ce domaine, tout en mettant fin aux contraintes bureaucratiques. Sur ce sujet, le président de l’UNOP, qui est également directeur général du laboratoire pharmaceutique Merinal, invite l’administration à libérer les investisseurs de la « bureaucratie », laquelle, selon ses propos, « freine » l’investissement et la production. « Il faut instaurer un réel dialogue pour passer du constat à l’action », conclut-il.

Adel Boucherguine

Mot du Président

En raison de son caractère hautement sensible, le secteur du médicament a toujours fait l’objet d’une attention particulière des plus hautes autorités politiques et économiques du pays.

Lire plus...

Chiffres clés

Great Docs and SupportDans ce document vous trouverez des chiffres concernant le secteur du médicament en Algérie...

Lire plus...

Contactez Nous

Native RTL SupportPour toute information n'hesitez pas a nous contactez, ça nous fera un grand plaisirde vous répondre

Contactez nous...

Go to top